Education nationale: engagez-vous, qu’ils disaient…

La dernière campagne de recrutement du ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative – qui vise de toute évidence à redorer le blason d’un métier en mal de  reconnaissance en réhabilitant la substance même de l’enseignement (« transmettre », « valeurs », « savoirs », « réussite ») et à susciter de nouvelles vocations – n’est pas passée inaperçue: certains lui reprochent d’intervenir en pleine tempête de suppressions de postes, d’autres d’avoir coûté beaucoup (trop) d’argent au service public (1,3 millions d’euros), d’autres encore d’être une campagne sexiste.

Lire la suite