Élections départementales 2015: image politique, politique de l’image

L’iconographie électorale des partis politiques français traditionnels est-elle soumise à des clichés? C’est la question que l’on pourrait se poser à l’heure où les élections départementales battent leur plein. Tracts, affiches…: en fonction des mythes fondateurs des différents partis, des courants idéologiques qui les traversent, mais aussi de la catégorie socio-professionnelle que les candidats souhaitent représenter ou incarner, on observe que la mise en image des partis politiques n’échappent pas à un certain nombre de conventions. Des conventions qui confinent parfois au stéréotype culturel. Illustration avec les affiches électorales du département des Yvelines: indépendamment du discours tenu, à quoi reconnaît-on une candidature PS, UMP, PC ou FN? Autrement dit, quels sont les signes adressés aux électeurs? Quelles connotations sont à l’œuvre? Comment le processus interprétatif se construit-il? Décryptage.

Elections-departementales-2015_m

Regardez-nous dans les yeux!

Les départementales étant perçues comme des élections de proximité, l’enthousiasme, la cordialité -pour ne pas dire, dans le cas des candidats UMP, la jovialité – ainsi que le souci d’inspirer confiance et sympathie, sont marqués par le sourire (qu’il soit généreux ou simplement esquissé) et le regard franc des candidats, qui se font photographier de face. Contrairement aux affiches de la présidentielle de 2012, dans lesquelles les candidats posent parfois de biais et/ou le regard ailleurs, voire plongé dans le lointain, vers l’horizon (il s’agit alors de traduire une vision, de mettre l’accent sur la personnalité du candidat), celles des départementales (ou des municipales) cherchent avant tout à susciter une impression de proximité avec l’électorat. Sur ce point, les différents partis sont unanimes.

412229-image_affiche

Presque tous font aussi le choix de proposer des portraits en binôme (Europe Écologie, UMP+Centre et FN). Seul le PCF propose des clichés individuels. Quant au PS, il opte pour une photo de groupe, dans laquelle les candidats posent en team, un peu à la façon des affiches de séries américaines (comme Les Experts ou NCIS). Même si les deux têtes de liste occupent le centre de la photographie et que leur portrait a été agrandi par rapport à celui de leurs suppléants, c’est le principe d’équipe qui prédomine, en adéquation avec leur slogan « Yvelines solidaires ». L’idée sous-jacente: l’union fait la force.

Numériser0010lesexpertsmanhattan-Principalncis100

Code vestimentaire et code couleur: l’habit fait-il le moine?

Le code couleur adopté par les candidats paraît en conformité avec les habitudes de représentation. Le bleu prédomine à droite: bleu marine pour le FN, plus clair, avec un effet de dégradé, pour l’UMP, où l’on conserve l’effet crépusculaire déjà présent sur l’affiche de Nicolas Sarkozy lors de l’élection présidentielle de 2012. Les Verts d’Europe Écologie optent pour le vert, le PC pour le rouge. Seul le PS endosse le rôle de l’outsider en affichant un mix vert/gris qu’on ne lui connaissait pas jusqu’à présent. Mais il est vrai qu’il s’agit d’une alliance PS + Génération Écologie.

abe3655a-5c8f-11e1-9af1-716adb3c47c9-493x328

En ce qui concerne le code vestimentaire, on remarque que les hommes posent pour le PS, l’UMP et le FN en costume-cravate tandis que les femmes optent pour une tenue plus casual, agrémentée d’un foulard ou d’un bijou. Seule la candidate FN pose en veste de tailleur et chemisier blanc. Une tenue assortie à celle de son colistier.

Numériser00011369216-000-dv981946

Le parti FN fait donc le choix d’un look très « propre sur soi », très « professionnel », qui vise probablement à donner un gage de sérieux et de maturité aux deux (très) jeunes candidats. Une prise de vue qui tient donc à la fois de la photo officielle de couple princier et de l’affiche publicitaire pour instituts supérieurs du secteur tertiaire (gestion, commerce ou management notamment). Marine Le Pen pose d’ailleurs en PDG de l’entreprise familiale au verso du tract. Le message: nous sommes jeunes, nous sommes ambitieux, croyez en nous!

Afficheaffiche_2012_ecsvl-212x300

Côté UMP, on affiche un sourire jovial et on sort la cravate à pois pour monsieur et les boucles d’oreilles pendantes ainsi que le carré Hermès (une valeur sûre) pour madame, en veillant toutefois à rester dans les tons de bleu, une couleur chère à la droite comme aux Français. Des choix en accord avec la représentation traditionnelle (consciente ou pas) de la bourgeoisie et que viennent renforcer l’âge mûr des candidats et la posture, bras croisés, du candidat titulaire. L’affiche donne à voir un duo confortablement installé dans une CSP+ et parfaitement décomplexé en ce qui concerne sa réussite sociale. Le message est donc clair: faites-nous confiance, on saura s’y prendre (d’ailleurs on maîtrise déjà la situation).

Numériser0011Dallasarticle-2237668-162F9E4E000005DC-943_634x848

Enfin, si les candidats PS, UMP et FN ont choisi une prise de vue en studio, les Verts et le Front de gauche ont préféré l’extérieur, optant pour un décor naturel ou une rame de tramway (pour le partie Europe Ecologie) en arrière-plan. Sans doute une manière de faire passer le message que les candidats sont, comme Monsieur et Madame Toutlemonde, « ancrés dans la réalité ». L’idée: nous posons sur le terrain car nous sommes des citoyens comme les autres; nos convictions résultent d’un raisonnement pragmatique.

Numériser0008

C’est aussi la raison pour laquelle les candidats de ces deux partis ont opté pour le col roulé, la doudoune ou la veste en cuir. Une apparence qui se veut « normale », c’est-à-dire conforme à l’ordinaire. Éloignée, en tous cas, des codes vestimentaires en vigueur à l’Assemblée nationale. Enfin, le candidat Front de Gauche arbore un look qui emprunte à Henri Krasucki – figure emblématique du syndicalisme de gauche et ancien président de la CGT –  sa casquette et son écharpe (nouée exactement de la même façon).

Numériser0007Krasucki

Au PS, la dichotomie homme/femme s’avère particulièrement frappante: tenue très habillée (costume-cravate de couleur sombre) pour les candidats, plus simple (tee-shirt, cardigan, bijou) pour les candidates. Comme si les messieurs étaient déjà installés dans leur statut « d’hommes politiques », en arborant l’uniforme de circonstance, là où  les femmes, pas encore très à l’aise avec les codes vestimentaires en vigueur dans ce milieu très masculinisé, cherchaient seulement à améliorer l’ordinaire (un bijou) – peut-être par crainte d’en faire trop. Quoi qu’il en soit, l’ambition est moins marquée. Sans compter qu’hommes et femmes sont séparés: les premiers à droite, les secondes à gauche. La parité, oui, mais chacun conserve son pré carré.

Numériser0010

Pour conclure, on voit bien que l’iconographie des différentes listes vise à rendre crédible le discours porté par les candidats (costume/cravate, en extérieur, « sur le terrain », etc.). Néanmoins, les choix opérés mettent aussi en œuvre un processus d’identification, que ce soit à des valeurs, à une catégorie sociale ou à des modèles de représentation. Car l’interprétation d’un message (qu’il soit visuel, auditif ou textuel) dépend aussi de ce qui a été vu, entendu ou lu auparavant et que le destinataire stocke dans sa mémoire. C’est ainsi que se constitue un fonds de connaissances commun permettant de donner (ou pas), en fonction des interactions effectuées, du sens à un nouvel énoncé, à une nouvelle image. Le code couleur, la tenue vestimentaire, le regard, l’attitude des candidats, la scénographie… tout cela contribue à orienter la signification dans telle ou telle direction selon ce qui forge déjà la culture collective. C’est ce que l’on appelle l’intertextualité. Et il se trouve que personne, pas même les politiques, ne peut y échapper.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s